Fondation du Club

 

Incontestablement, la souche du football valaisan est l'Abbaye-Collège de Saint-Maurice, véritable séminaire du football chez nous. Très encouragé dès 1904 par la direction de cet établissement, le football prit véritablement son essor en 1906 avec la fondation au collège du tout premier club valaisan, le FC Helvetia.

 

Grâce surtout à cet exemple, les jeunes agaunois de l'époque, (les Rey-Bellet, Wicky, Sarrasin, Micotti, Vuilloud, Bertschi, Duroux et autres) décidèrent à leur tour de former un club organisé.

 

Fondé en 1909, (un an après le FC Sierre et la même année que le FC Sion) le FC St-Maurice est un des plus anciens clubs du Valais.

 

Comme partout ailleurs, les premiers pas furent cahotants; si des personnes dévouées se chargeaient de constituer un comité, le terme d'entraîneur était totalement ignoré, comme il n'était pas question non plus de vestiaires ou douches au terrain; du terrain, parlons-en ! L'herbe y était nettement plus rare que les bosses et, juste avant les matchs, les joueurs devaient le marquer hâtivement, après avoir couru un peu partout le matin pour trouver la sciure nécessaire. Des souliers aux maillots, en passant par les déplacements et les citrons de la mi-temps, tout était à la charge des joueurs.

 

Néanmoins, ces difficultés ne tempéraient pas l'enthousiasme de ces passionnés du ballon rond (rond c'est beaucoup dire, la pluie et la boue lui donnant une forme variable alors que le lacet ne manquait pas de laisser sa trace sur le front des intrépides qui lui opposaient leur tête).

 

 

Début des compétitions officielles

 

C'est tout naturellement que le FC St-Maurice prit part, dès la saison 1920/21 aux compétitions organisées par l'Association Valaisanne de Football, créée en 1919.

 

Evoluant dans la plus basse catégorie de jeu, les Agaunois patientèrent jusqu'en 1939 pour tenter une première promotion en 3ème ligue, que le FC Martigny lui refusa en finale. Cette promotion sera tout de même acquise " administrativement " au terme de la saison 1940/41, par suite d'une réorganisation de la compétition.

 

Champion valaisan de 3ème ligue en 1943, vainqueur en finale des genevois du CS Chênois (1-0) et Jonction-Gardy (1-0 également), Saint-Maurice accède enfin à la 2e ligue.

 

A l'exception de quelques brefs "allers et retours" en 3ème ligue (saisons 1947/48, 1953/54, 1973/74), Saint-Maurice appartiendra toujours à la 2ème ligue, et ce jusqu'à la fin de la saison 1981/82. Depuis cette date, l'équipe fera "l'ascenseur" entre la 3ème et la 4ème ligue. L'équipe se stabilise en 3ème ligue au terme de la saison 2001/2002, et retrouve la 2ème ligue lors de la saison 2006/2007.

 

Il est à relever qu'en 1961, le Club obtint le meilleur résultat de son existence en remportant le titre de champion valaisan de 2e ligue. Ainsi il disputa la poule finale de promotion en 1ère ligue, réunissant également les équipes du Locle, de Signal-Bernex, d'Orbre et de Chailly, dont le Locle sortit vainqueur.

 

 

Les Coupes

 

La Coupe valaisanne des actifs lui échappa à 4 reprises. Face au FC Savièse lors des saisons 1979/80 et 2012/13, contre le FC Saxon en 2011/2012 et contre le FC Chippis en 2016/17.

 

La Coupe de Suisse réserva de grands moments d'émotion et de sport; c'est ainsi que la venue, en automne 1949, du grand FC Servette est encore dans toutes les mémoires, même si le loup mangea l'agneau (0-3). Cette compétition donna l'occasion par la suite aux Bas-Valaisans de se déplacer à Neuchâtel pour y affronter le FC Cantonal, futur Neuchâtel-Xamax et de recevoir plus tard Yverdon-Sports.

 

 

Un Club formateur

 

 

Au fil des ans, de nombreux clubs de ligues supérieures prospectèrent dans le réservoir Agaunois; citons, dans le désordre : Aarau, Young-Boys, La Chaux-de-Fonds, Lausanne-Sports, Servette, Berne, Bienne, Neuchâtel-Xamax, Martigny-Sports, Monthey, Vevey et autres encore.

 

Ces opportunités ont permis aux Gaby Monachon, Michel Peney, Pierre Sarrasin, Maurice Mottiez, Jean Claret, Michel Monnay, André Baud, José Zapico, Jean-Michel Dirac, Bernard Farquet, Albert Gallay, Jérôme Panchard, Denis Frei, Gérard Coquoz (énumération non exhaustive, que les éventuels oubliés nous pardonnent), de porter bien haut les couleurs de Saint-Maurice.

 

 

 

 

 

 

Saint-Maurice et l’Association Valaisanne de Football

 

Dans la gestion de l'Association Valaisanne, le club de Saint-Maurice a également apporté sa collaboration.

 

Le Vorort de l'AVF (équivalent du Comité central actuel) a été détenu par St-Maurice en 1924/25, sous la présidence de M. Oscar Rey-Bellet, remplacé en cours de période par M. Hermann Bertschi. Pour la période de 1933 à 1936 (législature de trois ans) c'est M. Maurice-E. Tièche qui a présidé le Vorort.

 

Enfin, le Comité central composé de 5 membres, a siégé à St-Maurice pendant l'année 1936/37 sous la férule de M. Jean Walker. D'autre part, l'Assemblée des délégués de l'AVF a délibéré dans les murs de la cité d'Agaune en 1958 et 2004.

 

 

Le 100e anniversaire

 

Le FC St-Maurice fête en 2009 son 100e anniversaire !